Le mois dernier, la question sur laquelle on se penchait portait sur le genre d’immeuble à acheter. Vous y avez bien réfléchi et vous avez une petite idée. La prochaine question à se poser : est-ce que je magasine avec l’aide d’un courtier ?

De plus en plus avec internet, les acheteurs acquièrent une certaine autonomie, ou négocient directement avec les propriétaires, mais certaines personnes ne se sentent pas à l’aise et ne veulent pas oublier d’étapes dans leur négociation lors de l’offre d’achat.

Le courtier est une personne d’expérience qui peut vous aider à réaliser vos rêves et en qui vous devez avoir confiance. La confiance est primordiale, car elle est la base de toute bonne relation en affaires comme en amitié. Mais comment trouver la bonne personne, me direz-vous ? On peut demander des références à des proches, surveillez les annonces dans les journaux, les dépliants, etc. Un courtier, ça se magasine ! Vous pouvez en passer quelques-uns en entrevue, dans la vente comme dans l’achat. Vous devez sentir que la personne vous écoute et saisit bien vos besoins. Certains des acheteurs avec qui j’ai travaillé partageaient avec moi certaines valeurs et affinités. Il est aussi possible que vos critères changent pendant le processus justement. Le courtier doit donc savoir s’adapter.

Son rôle est de servir d’intermédiaire pour vous représenter de façon professionnelle et souvent il a accès à des informations privilégiées, comme depuis combien de temps la maison qui vous intéresse est à vendre, etc. De plus, il serait dommage de s’en priver parce que c’est le courtier inscripteur qui lui verse une commission, donc vous ne défrayez rien pour ses services. Pourquoi s’en passer ?

Contrat d’acheteur

Sachez aussi qu’il y a un contrat d’acheteur proposé par l’OCAIQ, organisme qui encadre le travail des courtiers. En gros, ce contrat vous fidélise vous et votre courtier et met les conditions bien au clair sur ce que vous cherchez et sur les engagements de part et d’autre. Ce contrat vous permet de magasiner un immeuble offert directement par le propriétaire en ayant de l’aide d’un professionnel. Si vous négociez directement avec le propriétaire, c’est vous qui versez la commission à votre courtier selon l’entente que vous avez signée.

Même si vous avez un contrat d’acheteur, vous ne payez pas votre courtier si la transaction se fait avec un immeuble en vente par un autre courtier. À ce moment-là, on l’inscrit sur le formulaire. J’ai conduit aussi des transactions où le propriétaire vendeur acceptait de verser une commission au courtier qui lui amenait un acheteur sérieux.

Vous avez des questions ou des commentaires, contactez-moi.

Marie-Hélène Ouellette

À propos de l'auteur
15 articles à son actif

Marie-Hélène Ouellette

Marie-Hélène Ouellette oeuvre dans la domaine de l'immobilier depuis près de 10 ans, principalement au centre-ville de Québec, entre autre pour les condos, mais aussi là où ses clients l'amènent.

101 queries in 0,824 seconds.
À propos de ce site
Outils